Your business. Our DNA.

C’est dans l’unité de mise bas que l’on voit les résultats d’une bonne préparation pendant l’accouplement et la gestation. Au moins une semaine avant la mise bas, déplacez les truies vers l’unité de mise bas.

Lors du déplacement des truies en maternité, il est important de prendre son temps pour ne pas les stresser. Des truies stressées demandent davantage de temps et peuvent voir les résultats baisser

Assurez-vous d’accorder une attention particulière aux truies juste avant la mise bas. Et pendant les 24 premières heures après la mise bas, assurez-vous que tous les porcelets ont reçu du colostrum et qu’ils sont en pleine croissance.

Déplacement des cochettes et des truies de l'unité de gestation à l'unité de mise bas

Au moins une semaine avant la mise bas, déplacez les truies et les cochettes vers l’unité de mise bas.

  • Assurez-vous que les enclos de mise bas sont propres et secs

Un sol bien sec est essentiel pour la truie. Un contrôle rapide de l’humidité et de la température peut être fait à la main

Une fois bien sèche, on peut préparer la case pour la truie et les porcelets
  • Vérifiez et nettoyez les tétines ou les abreuvoirs et assurez-vous que le débit d’eau est bon
    • Le débit d’eau recommandé est d’au moins 4 litres par minute lorsque 20% des tétines/abreuvoirs sont utilisés
  • Assurez-vous que le coin à porcelets est chauffé avant la mise bas
    • La température recommandée est d’au moins 34 ºC. Nous recommandons l’utilisation d’un thermomètre électronique.

Lorsque vous déplacez les animaux, contrôlez les mamelles de chaque truie et comptez le nombre de tétines fonctionnelles. Ensuite, vous pouvez décider du nombre de porcelets dont chaque truie peut s’occuper à l’approche de la période d’allaitement.

Il est important de vérifier le nombre de tétines fonctionnelles afin d’obtenir les meilleurs résultats

Notez cela dans le tableau placé au-dessus des enclos. L’évaluation et la note vous aideront à égaliser la portée.

L’environnement autour de la truie est la clé du succès de la mise bas. Les enclos doivent bien sûr être propres. Mais c’est la température qui peut avoir une influence décisive sur l’état des porcelets. Si les porcelets ont froid à la naissance, cela augmente le risque de maladie, d’écrasement et même de mort.

Il est donc recommandé d’utiliser des lampes chauffantes derrière la truie pendant la mise bas, afin que les porcelets ne soient pas exposés au froid à la naissance. Les porcelets nés dans un environnement chauffé n’ont pas besoin d’utiliser autant d’énergie pour maintenir leur température corporelle. Cela donne aux porcelets plus d’énergie pour atteindre la tétine et commencer leur consommation de colostrum, ce qui renforce leur système immunitaire et diminue le risque de décès. En outre, il a été démontré qu’une transition en douceur de la naissance à l’allaitement augmente le poids au sevrage.

Les lampes chauffantes durant les mises bas permettent d’éviter les pertes de chaleur des porcelets après mise bas

Assurez-vous d’enlever la lampe chauffante lorsque la mise bas est terminée, sinon les porcelets pourraient commencer à utiliser la zone derrière la truie comme lieu de repos préféré. Entraînez les porcelets à utiliser le coin à porcelets à la place.

Signes d'une mise bas imminente

  • Gonflement de la vulve
  • Les truies sont agitées et présentent un comportement de construction du nid environ deux jours avant la mise bas prévue

  • Lorsqu’on voit du lait s’écouler, il faut s’attendre à la mise bas dans les 12 heures

Surveillance dans la période de la mise bas

Notamment les jours où l’on s’attend à ce que de nombreuses truies mettent bas, nous recommandons de contrôler les truies au moins une fois par heure durant toute la journée. Il n’est pas nécessaire d’aider les truies à moins qu’elles n’en aient besoin. Mais n’oubliez pas que les quatre premiers porcelets doivent être nés dans un délai de deux heures et qu’ensuite, l’intervalle entre chaque porcelet ne doit pas dépasser 60 minutes.

  • Si les porcelets nés sont déjà secs, mais que la truie a encore des contractions, vous devez commencer l’assistance à la mise bas.

  • Un niveau d’hygiène élevé est essentiel lors de l’assistance à la mise bas.
L’hygiène pendant les mises bas est essentielle. Il faut toujours avoir de l’eau propre à proximité
  • Assurez-vous qu’il y a un accès libre entre la truie et le bras pendant l’assistance à la mise bas – ne placez pas le bras à travers l’équipement de l’élevage. Cela n’aide pas la truie et augmente le risque de blessure.
En cas de fouille, il est au préalablement préférable d’ouvrir la case pour une meilleure sécurité du personnel
  • Laver la vulve avec du savon, rincer abondamment à l’eau et porter un gant stérile avec du gel.

Avant toute fouille, il est nécessaire de nettoyer la truie pour éviter tout risque d’infection utérine

Après nettoyage, toute la saleté visible devrait être enlevée de la vulve de la truie

Un gel lubrifiant peut être appliquer sur le gant

Une fois le gant enfilé, la fouille peut commencer
  • Après l’assistance à la mise bas, laissez la truie se reposer.

Lors de la fouille, il ne faut pas forcer l’accès lorsque que la truie a des contractions

Une fois que tous les porcelets ont été sortis et que la fouille est terminée, il faut laisser la truie et les porcelets se reposer
  • Si aucun porcelet ne naît au cours de l’heure qui vient, recommencez l’assistance à la mise bas.

Colostrum

Le colostrum est vital pour aider les porcelets à développer un système immunitaire fort. Il est important que chaque porcelet reçoive suffisamment de colostrum de la truie dans les 12 à 24 heures suivant sa naissance. Une façon pratique de s’assurer que chaque porcelet reçoit le colostrum dont il a besoin est d’utiliser la succion fractionnée. Ceci est particulièrement recommandé pour les porcelets plus petits ou moins viables. Commencez à diviser la tétée en gardant les plus gros porcelets dans le coin à porcelets afin que les petits porcelets aient accès aux mamelles. Après un temps, changez le groupe de porcelets, en vous assurant que les plus gros porcelets reçoivent également suffisamment de colostrum de la truie.

La tétée alternée permet d’optimiser la prise de colostrum. L’attention doit être portée sur les petits porcelets afin d’assurer leur prise de colostrum

S’accroupir permet de ne pas stresser inutilement la truie

Entraînement dans le coin à porcelets

Les porcelets doivent être entraînés à utiliser le coin à porcelets afin qu’ils apprennent à l’utiliser par eux-mêmes lorsqu’ils ne tètent pas. Cela réduit le risque que les porcelets soient écrasés ou aient froid. Assurez-vous que la température dans le coin à porcelets est d’au moins 34 ºC et qu’il n’y a pas de courant d’air. Si vous utilisez un rideau, assurez-vous qu’il est tiré. Nous recommandons de placer une couverture sur le coin à porcelets. Il est également recommandé d’isoler le sol avec des nattes ou d’installer un chauffage par le sol dans le coin à porcelets.

L’entraînement dans le coin à porcelets prendra un certain temps, mais cetemps est bien investi en termes de gain quotidien futur et vous obtiendrez un risque d’écrasement plus faible et donc un taux de mortalité plus faible.

Vous pouvez commencer l’entraînement dans le coin à porcelets dès que la truie a fini de mettre bas.

  • Contrôlez et stimulez la truie, en vous assurant qu’elle se lève et commence à boire et à manger
  • Gardez les porcelets dans le coin à porcelets pendant environ 45 minutes.
  • Lorsque la truie a fini de manger et s’allonge à nouveau, commencez la tétée en deux fois

La tétée alternée permet d’optimiser la prise de colostrum. L’attention doit être portée sur les petits porcelets afin d’assurer leur prise de colostrum

S’accroupir permet de ne pas stresser inutilement la truie
  • Utilisez la tétée fractionnée durant les 45 minutes d’entraînement dans le coin à porcelets
  • Effectuez l’entraînement à toutes les tétées pendant les deux premiers jours après la mise bas
  • Assurez-vous de garder les porcelets dans le coin à porcelets pendant que les truies sont debout
Si les porcelets sont bloqués pendant que la truie mange, le nombre d’écrasés sera réduits

Lorsque vous contrôlez les portées, assurez-vous qu’aucun porcelet n’est couché dans une zone froide pendant ou après la mise bas. Réchauffez les porcelets froids en les plaçant dans le coin à porcelets ou en utilisant une boîte chauffante ou un chariot chauffant ou autres.

Les petits porcelets peuvent être placés dans une boite, avec de la paille et une lampe chauffante. Cela évite la perte d’énergie des porcelets

Les porcelets vont bien s’ils :

  • Sont en train de téter ou dans le coin à porcelets
  • Ne tremblent pas et n’ont pas de « chair de poule »

  • Se couchent partiellement ou complètement sur le côté, les pattes tendues loin de leur corps

Les porcelets qui ont froid 

  • Tremblent et/ou ont la « chair de poule »
  • Se couchent seuls derrière la truie ou en petit groupe

  • Se couchent avec leurs pattes repliées sous leur corps

Répartition de la portée

Après une mise bas réussie, vous devez procéder à la répartition de la portée. Lorsque vous avez déplacé les truies vers l’unité de mise bas, vous avez déjà décidé combien de porcelets chaque truie doit avoir après la répartition.

Placez les porcelets restants avec leurs mères adoptives. Assurez-vous que les truies dont c’est la première grossesse reçoivent autant de porcelets qu’elles ont de mamelles. Des études ont montré que le rendement laitier futur de chaque mamelle dépend de son utilisation durant la première grossesse. Cela signifie que les mamelles non utilisées durant la première grossesse auront peu ou pas de rendement laitier par la suite. Il est essentiel de mettre en place des procédures systématiques de répartition des portées et de soins aux truies adoptives pour s’assurer d’avoir autant de porcelets viables et en bonne santé lors du sevrage que possible.

Pour une bonne égalisation de portée, il faut tenir compte du nombre de porcelets surnuméraire et du nombre de tétines fonctionnelles. Cela rend les choses plus faciles et réduit le recours aux truies adoptives

Répartition de la portée

  • Lorsque tous les porcelets ont reçu suffisamment de colostrum dans les 12 à 24 heures après la mise bas
  • Vous pouvez effectuer la répartition de la portée jusqu’à 48 heures après la mise bas, mais après cela, vous ne devez plus déplacer les porcelets
  • Répartissez la portée afin que chaque truie reçoive le nombre de porcelets qu’elle est capable d’allaiter selon votre évaluation précédente
  • Tout d’abord, déplacez les plus gros porcelets de la portée et laissez les plus petits à la mère
  • Assurez-vous que la mère adoptive reçoive des porcelets de la même taille
  • Utilisez des truies dont c’est la deuxième gestation pour les porcelets plus petits, car elles ont de plus petites mamelles
  • Faites autant de mères adoptives que nécessaire·– chaque porcelet a besoin d’un accès suffisant aux mamelles
Une fois plannifié l’égalisation de portée, un chariot peut être utilisé pour déplacer les porcelets. Cela rend le travail plus simple. Attention à l’hygiène

Comment créer un système de mères adoptives

La mère adoptive doit en être à sa première ou deuxième grossesse et être en bonne condition physique

Mère adoptive en une seule étape

  • Trouvez une truie nouvellement sevrée en bonne condition physique – les truies dont c’est la deuxième grossesse sont recommandées.
  • Placez les plus gros porcelets des truies qui ont mis bas dans les 12 à 48 heures avec la mère adoptive
  • Assurez-vous que les porcelets ont eu du colostrum de leur mère avant de les déplacer

Nourrice en deux étapes

  • La mère adoptive a mis bas au cours des quatre à huit derniers jours (pas une truie sevrée)
  • Les porcelets âgés de quatre à huit jours sont transférés chez une truie nouvellement sevrée soit environ 21 jours après la mise bas (truie n° 1)
  • Réduisez la ration de la truie de 2 kg par jour
  • Placez les porcelets les plus gros des truies qui ont mis bas dans les 12-48 heures avec la mère adoptive (truie n° 2).
  • Assurez-vous que les porcelets déplacés ont reçu du colostrum de leur mère avant de les déplacer
  • Assurez-vous que la mère adoptive (truie n° 1) reçoit le même nombre de porcelets que ceux qui ont été enlevés
  • Vous pouvez placer les petits porcelets avec une mère adoptive spécialement dédiée a eux.
  • La truie adoptive pour les petits porcelets doit en être à sa deuxième mise bas.
  • Les porcelets plus petits doivent avoir reçu du colostrum avant d’être déplacés
  • Si vous n’utilisez pas une truie qui vient de mettre bas (truie n° 2) pour les petits porcelets, vous pouvez aussi les placer avec une truie en train de mettre bas, afin d’assurer l’ingestion de colostrum. Les porcelets de la truie en train peuvent être déplacés de leur mère à une autre truie en gestation

Mes notes pour les Unité de mise bas – pré-naissance

Suivant